Accueil » Yanna Williams

Yanna Williams

Yanna vit et travaille à Montrouge en région parisienne. Elle grandit à Fouesnant dans le Finistère sud. Elle fait ses études à Quimper puis à Rennes pour terminer par un Master Architectures & Scénographie du Luxe à l’Ecole de Condé de Paris

Depuis toujours Yanna s’est investie dans la décoration et c’est naturellement qu’elle est devenue architecte d’intérieur.

La profession d’architecte d’intérieur lui permet en outre d’allier son attrait pour la création artistique et sa passion pour les voyages. Son parcours professionnel est riche d’expériences auprès de cabinets d’architectes et architectes d’intérieur reconnus en France et à l’étranger. En effet, lors de ses études, elle a eu le plaisir de travailler à Abidjan, en Côte d’Ivoire avec l’agence Koffi & Diabaté Architects l’un des plus importants cabinets d’architecture d’Afrique de l’Ouest. Ceci a été une formidable expérience. Lors de son Master, Yanna a travaillé 5 mois à Jakarta en Indonésie chez Budipradono architects, une expérience inoubliable. Plus récemment elle a travaillé avec Tag architectes, Zina Mahfoufi architecte DPLG, Michel Melon architecte DPLG, et Caroline Andréoni décoratrice.

En plus de l’Indonésie (île de Java, Bornéo, et Bali) et de la Côte d’Ivoire Yanna a aussi eu le plaisir de séjourner en Espagne, en République Tchèque, en Angleterre, en Israël, au Maroc, en Nouvelle-Zélande, en Turquie, à Singapour et au Congo-Brazzaville.»

Installée à Montrouge, son agence est spécialisée dans la rénovation et la décoration d’appartements, de bars et de restaurants. Yanna Williams et ses collaborateurs travaillent sur tous les aspects d’un projet, depuis la phase conception/création jusqu’à la réception de chantier et cela en communiquant personnellement et efficacement avec les artisans, fournisseurs et tout corps de métier amenés à intervenir.

Avant, toutes les pièces étaient distribuées depuis l’entrée : un séjour de 18 m² sur rue, une petite chambre et une cuisine tout en longueur sur jardin. Enfin, au centre, une salle de bains avec sa petite fenêtre. L’entrée comportait également deux grands placards. Certes il n’y avait aucune place perdue mais l’entrée concentrait pas moins de six portes (dont trois doubles avec ouvrants à la française !) dans 5 m², ce qui la rendait assez oppressante.

Après. « Les propriétaires m’ont demandé de remettre l’appartement au goût du jour. Ils ne voulaient pas d’une cuisine fermée dans laquelle il était impossible d’inviter, mais une pièce de vie chaleureuse. Ils souhaitaient également se faire plaisir avec une suite parentale digne d’un bel hôtel, avoir beaucoup de rangements et disposer d’une buanderie. Question déco, ils attendaient que je les aide à personnaliser leur univers et, comme ils n’avaient aucun meuble, ils m’ont demandé d’assurer la mission complète avec une shopping list déco/mobilier », explique Yanna Williams, l’architecte d’intérieur en charge de ce projet.

Et Yanna Williams de conclure : « J’ai particulièrement aimé réaliser cette mission car créer un univers complet est ce que je préfère. Choisir jusqu’au linge de lit, aux plantes ou accessoires déco peut paraître incongru à certains mais en réalité cela permet d’avoir une harmonie et un rendu visuel optimisé jusque dans les moindres détails. »

Vous êtes revendeur ?

Abonnez vous pour apparaitre sur le site

Devenir annonceur

articles récents

– NOS DIFFÉRENTES RUBRIQUES –

Vous êtes revendeur ?

Abonnez vous pour apparaitre sur le site

Devenir annonceur

La pièce à vivre

Dans la grande pièce vie rectangulaire, qui s’ouvre sur la rue par une grande façade vitrée, l’architecte d’intérieur a tout de suite pensé mettre la partie séjour côté baie vitrée. L’entrée de la pièce a été réservée à la cuisine et au coin salle à manger.
Les propriétaires ont opté pour une table et des chaises en noyer, une essence plus foncée que le chêne, chaleureuse et sensuelle. L’applique est le premier détail doré que nous repérons dans l’appartement. C’est un fil rouge que Yanna a retenu pour le chic et les notes de brillance qu’il apporte.
La cuisine équipée était typique des années 60 et d’un mode de vie aujourd’hui dépassé. Qui désire au XXIe siècle s’enfermer dans ce type de couloir pour cuisiner et déjeuner ? Comment profiter de ses invités et les installer quand on reçoit ?

L’ancienne cuisine a servi à élargir la chambre et créer la nouvelle salle de bains, tandis qu’une nouvelle cuisine est venue agrémenter la pièce de vie. Elle a été dessinée en L à partir de caissons Ikea et de façades en medium, réalisées par le menuisier de l’entreprise. Les portes ont été peintes dans un bleu vert grisé mat et profond. Cette couleur a autant séduit les propriétaires que leur architecte d’intérieur. On la retrouve d’ailleurs sur la tête de lit.
Afin de gagner de la place dans la cuisine, Yanna a mangé une bande de 60 cm sur la salle de bains (qui se trouve derrière la cloison) pour loger le combiné réfrigérateur/congélateur et l’espace cuisson. Si un lave-vaisselle n’a pas été jugé nécessaire, un four traditionnel de 60 cm placé sous les plaques à induction est venu prêter main forte au micro-ondes, caché au dessus du combiné.
Le second linéaire de la cuisine en L ne fait que 40 cm de profondeur, ce qui a permis de gagner 20 cm par rapport à un plan de travail classique. Cela a néanmoins posé le problème de l’encastrement de l’évier : « Nous n’avons pas pu faire usage d’une cuve classique et nous avons dû employer une vasque à poser de salle de bains en guise d’évier. »

Les propriétaires, en quête d’un coin salon confortable et chaleureux, ont opté pour un canapé en velours vert sapin. L’écran plat a été placé sur un bras articulé juste en face, au-dessus d’un buffet aux portes en cannage blanc. Pour que les fils ne se voient pas, des saignées ont été prévues en cloison.
Ce buffet filant est l’une des plus belles pièces de l’aménagement :
« Je n’aime pas les salons où l’on voit le matériel technique et les fils. Je voulais quelque chose de rangé sans alourdir. J’imaginais une enfilade qui étire la perspective de la pièce mais nous avions la contrainte du radiateur sur cette cloison… » ,explique Yanna. Pour le chic, Yanna a sélectionné des boutons de porte bijoux en laiton et marbre gris moucheté. Posées sur le buffet bas, la lampe en verre soufflé au pied de laiton vieilli et la plante retombante, font un clin d’œil métaphorique au thème déco de cet appartement, entre nature et sophistication.

L’entrée

La porte d’entrée de l’appartement se cache à gauche des placards et du miroir. Les cloisons sont restées peu ou prou à la même place mais ont été déposées pour mieux être reconstruites : « Les placards étaient en mauvais état, nous avons préféré tout reprendre pour en optimiser les rangements et le rendu », affirme Yanna. La porte de la chambre, à droite du miroir, et celle de la salle d’eau, ont été remplacées par des modèles sans encadrement (« sous tenture ») qui, selon la professionnelle, sont plus contemporains : « L’entreprise les a fabriquées en bois massif et nous avons constaté leur efficacité acoustique », glisse-t-elle.

La chambre

La chambre originelle jouxtait la cuisine boyau de l’appartement. « C’était un couple sans enfant et ils voulaient se faire plaisir avec une suite parentale digne d’un hôtel. Nous avons rattaché la cuisine d’origine à la chambre afin de l’élargir à l’entrée et de créer un grand dressing. Nous avons également créé la salle d’eau dans la chambre », explique Yanna Williams. Nous distinguons sur ce premier visuel la porte de la salle d’eau. Elle a été placée au niveau des évacuations de la cuisine d’origine.
Question style et déco, Yanna a suggéré un thème exotique chic : « Nous avons décidé de peindre la tête de lit en bleu vert à la manière des soubassements moulurés des appartements haussmanniens. Nous avons fait nos essais de hauteur sur place. »
Ce papier peint panoramique au thème exotique, avec de grandes feuilles de palmiers et bananiers, a beaucoup plu aux propriétaires car il favorise l’apaisement après une journée de travail et un retour dans le métro bondé…

La salle de bains

La nouvelle salle de bains se trouve quant à elle dans la chambre parentale, dans une partie de l’ancienne cuisine. Pour appuyer les contrastes, les encadrements des fenêtres en bois ont été repeints en noir. Le noir a également été retenu pour la robinetterie et le plan vasque réalisé en médium hydrofuge à peindre.

Vous êtes revendeur ?

Abonnez vous pour apparaitre sur le site

Devenir annonceur

articles récents

– NOS DIFFÉRENTES RUBRIQUES –

ABONNEZ-VOUS
À NOTRE NEWSLETTER

Devenir annonceur sur TENDANCES MAGAZINE
Professionnels, communiquez sur TENDANCES MAGAZINE

et profitez d’une incomparable visibilité sur le web !

 
voir plus

2020-10-12T14:26:14+02:00
Go to Top