Accueil » Kvan X Berthier

Kvan X Berthier

30 septembre 2022|

Un nouveau studio de design

Né en 1935, Marc Berthier est un designer français ayant largement contribué à la transformation de la culture du design en France. En presque soixante ans de carrière, il a conçu des objets aussi bien que des architectures, à la fois innovantes et iconiques. La radio Tykho en caoutchouc créée en 1997 entraînera une saga d’objets pour Lexon. Ce petit transistor ingénieux le met en lumière sur la scène internationale, apparaissant en couverture du Time en 2000. De décennie en décennie, Marc Berthier a affiné son adhésion à la légèreté, appuyée sur de solides convictions. «Je considère la légèreté comme la clé d’entrée dans le troisième millénaire».

Tendances Magazine Magazine Deco Maison Marc Berthier © Anne Emmanuelle Thion

© Anne Emmanuelle Thion

articles récents

Poêles & Cheminées

Le confort de la maison est le premier critère cité par les particuliers, or le chauffage représente 85% (source Insee) de la consommation énergétique des foyers. Alors que les prix de l’énergie s’envolent, il n’a jamais été aussi important de choisir le bon équipement qui répond à toutes nos attentes.

– NOS DIFFÉRENTES RUBRIQUES –

L’aventure de Marc Berthier continue

Aujourd’hui, Marc Berthier continue à défendre et développer ses idées. En janvier 2022, il constitue un nouveau studio, KVAN x BERTHIER (KxB), en s’associant avec une jeune urbaniste, Mikaela Kvan, conceptrice multidisciplinaire Dano-Américaine. Leur objectif ? Développer un laboratoire de création. Ce projet précis et holistique entend produire de l’imaginaire, concevoir une poétique fonctionnelle afin d’aborder autrement la création industrielle avec des contributions positives à la société.
Le studio réunit un groupe de jeunes collaborateurs à l’esprit curieux, ouverts à la co-création à toutes échelles. Il s’appuie sur des entreprises à la pointe du changement critique dans les domaines de l’électronique, de l’ameublement, de l’architecture, des systèmes urbains, de la conception de services et de la technologie.

Marc Berthier a toujours travaillé en groupe et n’a cessé d’être un passeur. Par son legs des années 60, puis 70, par son enseignement à l’Ensci dans les années 80 et avec EliumStudio à partir de 2002. Le studio KxB représente donc une nouvelle rencontre entre ce maître accompli et une jeune conceptrice curieuse. Étudiante à l’Ensci, Mikaela Kvan rencontre Marc Berthier lors d’un stage. Ils partagent la même approche du monde. Pour eux, il faut « changer de paradigme pour aborder le monde en pleine crise environnementale, sanitaire, sociale, démographique, économique…» Les défis à relever sont nombreux, complexes et nécessitent une réaction positive, loin des certitudes qui ont animé l’ère post-industrielle de la révolution numérique.

Radio Lexon 1997 ©Marc Berthier

Mikaela Kvan

Mikaela Kvan est née en 1991 aux Etats-Unis et est titulaire d’un Bachelor of Science en design urbain de la Parsons The New School for Design de New York (2014) et d’un master en design industriel de l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle de Paris (2021). Après avoir obtenu son diplôme à Parsons, Mikaela a fondé le projet de recherche collaborative Primary Voice. Mettant en lumière les conséquences sociales de la production de masse, Primary Voice a fourni un aperçu, par le biais de récits personnels directs, de la vie quotidienne des ouvriers d’usine et des forces mondiales qui façonnent leur vie. Les résultats de cette recherche ont été publiés et présentés aux États-Unis, au Danemark, en France et au Cambodge. Elle a également suivi une formation auprès de l’architecte paysagiste Diana Balmori aux États-Unis en tant que designer au studio d’urbanisme Balmori Associates.

A ce jour, plusieurs projets aux échelles variées sont déjà en cours ou en gestation chez KxB, en parallèle d’un relancement de plusieurs collections de mobilier menés par le duo Ofisu, Isabelle de Ponfilly[1] et Joséphine Bursacchi[2], qui assurent la direction du développement commercial et stratégique du studio KxB. Ofisu, entreprise de conseil avec une vision vertueuse, a pour mission d’accompagner les designers et les industriels, dans leurs projets de création et de développement. Côté architecture, le studio KxB restructure une auberge du village à Saint-Saturnin-les-Apt (84) installée sur les hauteurs d’un massif rocheux, face au parc national du Luberon. Propriété de deux jeunes chefs formés en France et attachés à la qualité des terroirs découverts au fil de leurs voyages, l’auberge sera transformée en hôtel haut-de-gamme. En juxtaposant une mise en œuvre contemporaine et aux finitions acidulées à la structure provençale traditionnelle, KxB vise à apporter un souffle nouveau au petit village provençal à flanc de colline.

Mikaela Kvan portrait © Anne-Emmanuelle Thion

© Anne-Emmanuelle Thion

Côté design industriel, leur projet phare, c’est la maison Belvédère chère à Marc Berthier, dont il rêve depuis 1983, et qu’il entend finaliser avec KxB. Belvédère est un concept architectural à ossature métallique légère, démontable, modulaire, et livré en kit, conçu pour une large variété topographique, climatique et programmatique. Une architecture industrielle assemblée sur site, avec une approche systémique permettant de générer la nécessaire adaptabilité à la diversité des lieux où elle pourrait être implantée. De l’habitat privé au petit collectif, c’est un jeu de construction échelle 1. Le chantier est un lieu d’assemblage, aucune transformation ne se fait sur place.
A l’aube de la décennie 2020, Marc Berthier poursuit avec KxB toute cette démarche aux multiples rebondissements. Son fil conducteur est un design réfléchi fait d’usages essentiels, de techniques maîtrisées, et de systèmes et ensembles d’éléments en interaction. Le tout avec un petit brin d’onirisme et beaucoup d’élégance. Aujourd’hui, le voici confronté à une autre époque moins hédoniste que les sixties ou seventies, où se combinent crise écologique, pandémie, guerre, qu’il aborde avec sa poétique fonctionnelle, en complicité avec Mikaela Kvan.

Marc Berthier ©Anne-Emmanuelle Thion

© Anne-Emmanuelle Thion

Retour sur la carrière de Marc Berthier

Marc s’est nourri de la vie d’une grande famille, réunie en tribu à la campagne et au contact fructueux d’inventeurs, d’artistes et de faiseurs. Ce qui a compté dans sa formation de jeune homme et qui l’a mené vers le métier d’architecte designer dans les années 60. Son cousin Jean Dalbin, qui a son atelier dans le même espace que le sculpteur Brancusi, l’inscrit aux cours à la Grande Chaumière, où Marc prend ses premiers cours de dessin avec l’artiste peintre Bernard Cathelin et des cours de sculpture avec Ossip Zadkine. Il prendra également des cours de judo, Yves Klein sera son professeur. Marc a commencé par être maître d’éducation physique, GO au Club Méditerranée. Plus tard, ce bel homme sera même mannequin. Avant de rentrer aux Beaux Art, Marc rencontre et apprend du potier et sculpteur Philolaos Tloupas lors d’un séjour au Château de Claireau dans la Vallée de Chevreuse. Il commence en parallèle des études en architecture à l’Ecole des Beaux Arts de Paris, puis entre à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, section architecture. Il y rencontre sa femme Marie-Laure Hermann et l’épouse en 1959. Elle est directrice du bureau de style pour la mode aux Galeries Lafayette, elle le coopte pour créer un studio dédié au design, et devient ensuite styliste chez Dior. Parallèlement à ce poste d’observation déterminant, il dessine.

Partagez cet article sur votre réseau social préféré !

ABONNEZ-VOUS
À NOTRE NEWSLETTER

    Devenir annonceur sur TENDANCES MAGAZINE
    Professionnels, communiquez sur TENDANCES MAGAZINE

    et profitez d’une incomparable visibilité sur le web !

    voir plus

    Aller en haut