Accueil » La renaissance de L’Orient Express

La renaissance de L’Orient Express

3 novembre 2022|

C’est l’histoire d’un train né d’un rêve, qui défie le temps. Aujourd’hui réimaginé par l’architecte Maxime d’Angeac. Un design inédit, inspiré des années 20, pensé avec les codes du luxe contemporain.

Tendances Magazine Magazine Deco Maison Orient Maxime DAngeac

© Maxime d’Angeac

articles récents

Poêles & Cheminées

Le confort de la maison est le premier critère cité par les particuliers, or le chauffage représente 85% (source Insee) de la consommation énergétique des foyers. Alors que les prix de l’énergie s’envolent, il n’a jamais été aussi important de choisir le bon équipement qui répond à toutes nos attentes.

– NOS DIFFÉRENTES RUBRIQUES –

DANS L’IMAGINAIRE DE MAXIME D’ANGEAC

Révélé par ses collaborations avec les maisons Daum et Hermès, en partenariat avec le designer américain Hilton McConnico, Maxime d’Angeac réalise depuis 20 ans, des projets de restauration et de décoration de prestige, à l’instar de la Maison Guerlain, avenue des Champs-Elysées, et donne une nouvelle vie aux appartements, châteaux ou villas privés qu’on lui confie.
Fasciné par les grands mouvements artistiques révolutionnaires, amoureux de la Renaissance italienne comme de l’Art déco, féru de romans de voyage, adepte des récits de Jules Verne, d’Henry Miller ou de la bande-dessinée post-apocalyptique du Transperceneige, l’architecte relève le défi de réinventer l’Orient Express. Une aventure humaine. Le projet d’une vie. Pour écrire la nouvelle destinée d’un mythe.

UN RÊVE

« Le point de départ de ce fabuleux projet est un rêve. Une histoire contemporaine qui s’inscrit dans le sillage du mythe Orient Express. Une projection dans une époque, les années 20. Dans la culture du luxe. Et de ses artisans. Tout a débuté autour de dessins, de croquis et de maquettes réalisés à la main. Un travail millimétré. Comme avant. En me glissant dans la peau de ses créateurs, de René Prou à Suzanne Lalique, j’ai tenté de réinterpréter l’histoire de ce train de légende, sans nostalgie aucune, mais avec le désir de prolonger son histoire, de nous transporter ailleurs. Comme dans un rêve.»

UN DÉFI TECHNIQUE

« Le futur Orient Express est d’abord un défi technique. Un objet en mouvement, complexe, sacré par la beauté du rythme, défini par les lois de la gravité, traversé par des révolutions technologiques, par l’histoire des inventions et du design. De ces principes s’est construit un projet inédit, résolument contemporain. Un projet à échelle humaine, inspiré par la notion du Modulor établie par Le Corbusier en 1945, par le strict respect des proportions aux sources de la conception, et la recherche permanente du confort à bord. »

Tendances Magazine Magazine Deco Maison Orient Maxime DAngeac1

UN OUVRAGE D’ART

« À la manière des ouvrages d’art, le futur train Orient Express naît d’une merveille, le Nostalgie-Istanbul-Orient-Express, entièrement réinventé et doté d’équipements hors-pair. De ce cadre naît un décor. Sans époque. Inspiré par les codes de l’Art déco, des style Empire et contemporain. Un passé recomposé, qui s’affranchit de toutes les modes, pour nous transporter dans une ambiance dénuée de superflu, où chaque détail trouve un sens. Au final, un tableau pour rêver, pensé comme une ambassade du luxe à la française, un écrin raffiné, et sublimé par le savoir-faire et les talents des meilleurs artisans français. »

LA RÉVÉLATION

Dès 2024, à l’occasion des Jeux Olympiques de Paris, les premières voitures seront exposées et les voyageurs pourront accéder pour la première fois à bord. Ils découvriront les décors inédits du futur train.
Sébastien Bazin, Président & Directeur-général, groupe Accor : « Nous sommes fiers, aujourd’hui, de révéler les premières images du futur train Orient Express. Une histoire inspirée d’un rêve, un train classé hors du temps, objet de tous les fantasmes et qui devient réalité. Le design de Maxime d’Angeac réveille le mythe avec la révélation de son écrin de luxe, de modernité, et d’élégance à la française. Demain, l’Orient Express rayonnera à nouveau, légitime de ses 140 années d’histoire et tourné vers l’avenir. La légende continue. »

Tendances Magazine Magazine Deco Maison Orient Maxime DAngeac2b

LA VOITURE-BAR

Sous de larges coupoles de lumière au style Second Empire, chacune portée par quatre colonnes, les salons intimes de la Voiture-Bar dévoilent leur tonalité au vert spectaculaire. Du bois de palissandre au marbre couvrant les tables jusqu’au bronze des chapiteaux, l’esprit est élégant et voyageur.
L’aménagement, précis, intelligent, optimise la circulation à bord, ouvre des espaces de convivialité, de rondeur et de liberté. Pièce maîtresse, le bar s’offre un comptoir tout verre et un hommage idéal à Lalique autour d’une œuvre moderne qui revisite les symboles de la maison. À chaque table, une pendule sonne l’heure du cocktail et du dîner. Un bouton d’appel est réservé au service du champagne. Un autre au personnel. Le charme du passé conjugué au présent.

LA VOITURE-RESTAURANT

Spectaculaire et inattendue, pensée dans le confort et le luxe, la Voiture-Restaurant du futur Orient Express réinterprète les codes du train de légende.
Inspiré par les motifs des tapisseries signés Suzanne Lalique, et qui entraient dans la composition des premiers trains Orient Express, Maxime d’Angeac réinterprète le motif « rail », détourné sur les cloisons grâce au carton-pierre. Une technique née au XIXème et servant à réaliser des ornements de moulures et décors de plafonds.

LES SUITES

Bienvenue dans le grand luxe, le confort absolu et l’esprit fonctionnel. Pour parer aux lignes et aux plans stricts du train, Maxime d’Angeac introduit la figure du cercle, porteuse de douceur et d’harmonie. Ici, les cloisons se couvrent de bois précieux et d’un cuir mural qui réinterprète le célèbre motif « rail » de Suzanne Lalique. Les têtes de lit se couvrent de broderies de bois insérant perles de nacre et bronze. Une moquette « comète » invite à la rêverie. Des niches se parent des panneaux Lalique « Merles et Raisins » originaux, ceux récupérés dans les voitures du Nostalgie-Istanbul-Orient-Express. Les tablettes en ellipse font se poser journaux, objets et souvenirs de voyage. Porte- bouteilles et verres trouvent d’astucieux agencements.

Tendances Magazine Magazine Deco Maison Orient Maxime DAngeac3

© photos Maxime d’Angeac

Partagez cet article sur votre réseau social préféré !

ABONNEZ-VOUS
À NOTRE NEWSLETTER

    Devenir annonceur sur TENDANCES MAGAZINE
    Professionnels, communiquez sur TENDANCES MAGAZINE

    et profitez d’une incomparable visibilité sur le web !

    voir plus

    Aller en haut